•   53bis rue de la Roquette - 75011 Paris   |   1115 Broadway, Suite 1115 New York, NY 10010
  • Alex Amann et Ralf Marsault présentent « dialogue de formes, formes de dialogues »

    Alex Amann et Ralf Marsault présentent « dialogue de formes, formes de dialogues »

    Du 8 juin au 6 juillet 2018

    Alex Amann et Ralf Marsault présentent "dialogue de formes, formes de dialogues"

    « L’exposition veut initier un dialogue entre le travail de deux artistes, le peintre Alex Amann et le photographe Ralf Marsault. En suivant les différentes thématiques de la présence humaine (avec des portraits, des compositions et nus), de la présence des choses dans leurs dimensions formelles et symboliques (avec les natures mortes), et des questionnements sur la représentation de la réalité (avec le paysage), l’exposition montre comment des échos formels résonnent entre les peintures et les photographies.

    Dialogue également avec le lieu et ses particularités architecturales grâce aux thématiques du vivant et de l’inanimé des peintures et photographies de deux artistes qui symbolisent ainsi ce double état dans lequel est la Villa Cameline, présente ici et maintenant, mais aussi arrêtée dans le temps et son histoire.

    L’exposition s’articule ainsi autour d’une dimension intime des œuvres, ainsi que sur le rapport entre les deux techniques : la photographie qui renvoie plus, à première vue, à un rapport avec le monde réel environnant (même si elle est bien entendu également une matérialisation du monde de son auteur) et la peinture qui est plus centrée sur une interprétation du réel.

    L’imaginaire des deux artistes se répond autour de certaines formes représentées, créant ainsi une étonnante proximité entre les œuvres, malgré les différences apparentes entre la peinture et la photographie (matérialité vs surface plane, représentation dans le temps vs instant arrêté, notamment).
 Les résonnances entre l’œuvre de Ralf Marsault et celle d’Alex Amann viennent également de leur attention particulière à la force de chaque détail formel dans une mise en scène d’une grande précision, qu’elle soit sophistiquée, dans le cas de certaines natures mortes composées, ou simple dans le cas des paysages.

    Tous deux s’attachent à rendre le rayonnement des choses plutôt que leur vérité matérielle, la beauté des choses même dans l’altération.
 Par le rapport qu’entretient Ralf Marsault avec la peinture, notamment dans le rendu pictural de ses photographies et dans les arrière-plans qu’il peint avant de photographier, son œuvre est ainsi en connivence avec les peintures d’Alex Amann.

    Le côté baroque des ses photographies semble également répondre à l’équilibre plus classique des tableaux du peintre, tandis qu’un travail très poussé sur l’espace et sur une certaine intemporalité de la représentation est évident dans l’œuvre des deux artistes.
 Ils portent une même attention à la complexité des formes, à la sensualité de la couleur et de la matière, et aux transparences qui permettent de complexifier l’image.

    Ainsi, en glissant d’une forme à une autre, d’une confrontation à une autre, d’un tableau à une photographie, l’exposition met en évidence la pertinence du rapprochement entre les deux artistes, la véritable amitié artistique qui les réunit. »

    Héléna Bastais, commissaire de l’exposition

    Tirage Expo PICTO
    Type de fabrication : tirage argentique lambda sur papier HR, contrecollage sur alu 1mm

    Du 8 juin au 6 juillet 2018
    Lieu : MAISON ABANDONNÉE [VILLA CAMELINE] 43, avenue Monplaisir
    06100 Nice

    En savoir plus : www.villacameline.fr

    Comments are closed.