•   53bis rue de la Roquette - 75011 Paris   |   1115 Broadway, Suite 1115 New York, NY 10010
  • La galerie Fait & Cause expose les lauréats du Concours SOPHOT.com

    La galerie Fait & Cause expose les lauréats du Concours SOPHOT.com

    La 8ème édition du concours SOPHOT.com a récompensé Samuel Turpin et Laure Vouters pour leur projet respectif « GROENLAND – Le dilemme des glaces » et « Serge et Jacqueline ». Ils sont exposés à la galerie Fait & Cause Du 16 mai au 13 juillet 2018.

    « GROENLAND – Le dilemme des glaces » de Samuel Turpin

    © Samuel Turpin

    © Samuel Turpin

    « Le dilemme des glaces » s’inscrit dans le projet Humans&Climate Change Stories (www.humansclimatechange.com). Face à un nouveau contexte mondial et l’investissement risqué que représente l’exploitation offshore, trois compagnies pétrolières ont abandonné leur licence d’exploration en 2016. Dans l’incertitude, le Groenland reporte alors tous ses espoirs sur le secteur de la pêche, qui représente déjà 90% des exportations du territoire, et demeure la première source de subsistance pour les villages côtiers. La fonte des glaces libère aujourd’hui l’océan durant près de 8 mois au cours de l’année -contre 5 mois il y a encore 20 ans- sur les parties sud et ouest de l’île. Le gouvernement et les grandes compagnies de pêche autorisées offrent ainsi des contrats et des facilités aux pêcheurs côtiers pour se doter d’équipements de plus en plus modernes. Au risque d’entrer dans une exploitation intensive, alors que l’avenir des ressources halieutiques en Arctique, très affecté par les effets du changement climatique, reste très incertain. Au risque de créer une dangereuse dépendance pour tous les pêcheurs côtiers qui disposent de peu d’opportunités de reconversion, et de les fragiliser en les poussant au surendettement. La plupart ne pourraient en effet pas résister à une ou deux « mauvaises saisons ». En 2016, la compagnie étatique Royal Greenland affichait un bénéfice record de 954 millions d’euros. La production est destinée en priorité aux marchés américains, asiatiques et européens dont la demande a doublé en 25 ans. Une stories avec Niels Moolgard, pêcheur à Qeqertaq.

    Le photographe Samuel Turpin

    Samuel Turpin est journaliste et photographe, ancien collaborateur de l’agence Gamma.

    Depuis 1998, il vit dans les terrains de conflit et les zones humanitaires d’urgence, où il a développé une sensibilité forte sur les thématiques liées aux migrations, aux ressources naturelles et leur exploitation.

    Il collabore également avec la Fondation Hirondelle, une organisation de journalistes basée en Suisse qui crée et soutient les médias en zone de crise.

    « Serge et Jacqueline » de Laure Vouters

    © Laure Vouters

    © Laure Vouters

    Le quartier de Lille-Sud est en pleine mutation. Mais de génération en génération, les habitants y restent très attachés. La barre des Biscottes a disparu pour faire place à des logements neufs qui cohabitent avec des maisons de ville des années 1930. Le commissariat central tente de ramener le calme après de longues périodes de troubles.

    Ce jour-là, la pluie me surprend. Je m’abrite sous un porche déjà occupé par un homme et une femme, c’est l’heure de la promenade des chiens.

    Elle me dit bonjour, voit mon appareil photo. Nous échangeons quelques paroles.

    – Je rêve depuis toujours de rencontrer quelqu’un pour raconter notre histoire, c’est le Seigneur qui vous envoie…

    Souvent, quand on pense à un récit, on pense aux mots. Mais Jacqueline est analphabète, et c’est peut-être pour cela qu’il lui semble normal de pouvoir écrire sa vie avec des photographies.

    Je suis accueillie dans le quotidien de ce couple au langage spontané, aux gestes naturels, aux rituels singuliers. Un petit monde plus organisé qu’il n’y parait, où il existe une marraine des chiens et une voiture du Père-Noël…

    Dans ce contexte social difficile, une vie tendre et lumineuse, parsemée d’humour et pleine de pudeur. Tout me remue chez Jacqueline et Serge, leur sincérité, leur simplicité, leur manière de vivre… Les barrières tombent, la relation s’installe avec beaucoup d’humilité.

    Je me rends à leur domicile le jour de notre rencontre. Puis on se revoit, encore, et encore. Parfois, nous croisons des personnes de son entourage ou des voisins.

    En les interpellant, Jacqueline me rappelle qui je suis : – C’est une photographe, elle raconte mon histoire !

    Laure Vouters

    La photographe Laure Vouters

    Basée à Lille. Après des études d’arts appliqués, Laure Vouters a travaillé pendant une trentaine d’année dans la communication.

    Depuis 5 ans, je suis engagée dans la photographie d’auteur renouant avec un apprentissage de création liée à mon besoin de partage et d’ouverture.

    Autodidacte et curieuse des parcours des gens d’images, j’ai participé à différents workshops avec Christian Caujolle, Cédric Gerbehaye, Fréderic Lecloux, Jane Evelyn Atwood et Denis Dailleux.

    Poussée au plus profond de moi-même par un “appel à voir”, je vais là où l’intuition m’emmène capter une atmosphère, une émotion, une particularité qui perturbe ou retient mon attention. Je cherche à mettre en place une esthétique simple qui donne à voir le spectacle lumineux d’un quotidien à l’apparence souvent modeste.

    Cette esthétique se déploie dans mon travail “Serge et Jacqueline” et dans un autre projet en cours autour de l’univers intime de “René”, forain en Belgique…

    Tirage Expo PICTO
    Type de fabrication : impression directe sur dibond 2 mm

    Le laboratoire Picto aide les photographes professionnels pour la réalisation de leurs expositions, des tirages à l’accrochage, en passant par les finitions et l’encadrement.

    Du 16 mai au 13 juillet 2018
    Galerie FAIT & CAUSE
    58 rue Quincampoix
    75004 Paris

    En savoir plus : www.sophot.com

    Découvrir d’autres expos photo produites par Picto :
    Alex Amann et Ralf Marsault présentent « dialogue de formes, formes de dialogues »
    « Gilles Caron – Paris 1968 » présenté à l’Hôtel de Ville

    Comments are closed.