•   53bis rue de la Roquette - 75011 Paris   |   1115 Broadway, Suite 1115 New York, NY 10010
  • Picto actif dans la recherche avec l’École Nationale Supérieure Louis Lumière

    Picto actif dans la recherche avec l’École Nationale Supérieure Louis Lumière

    Contrairement aux idées reçues, les impressions UV et latex se conservent plus longtemps que les tirages argentiques et l’impression pigmentaire.

    Picto actif dans la recherche avec l’École Nationale Louis Lumière

    Un raccourci se fait sur ces techniques avec l’information « 3 ans en extérieur » ce qui les réduit très souvent à l’affichage du type évènementiel.
    Mais c’est oublier que dans les mêmes conditions un tirage argentique avec pelliculage ne tiendra pas plus de 4 mois et le pigmentaire avec pelliculage guère plus d’une année…

    Lorsqu’on entend parler de 70 ans pour l’argentique et entre 140 et 210 ans pour le pigmentaire, il s’agit de conditions bureautiques (450 lux, 12H par jour, à 20°C et 50% d’humidité) et d’une perte de 15% sur une des primaires.
    Dans les mêmes conditions, l’UV et le Latex auront une permanence supérieure.

    Afin de le mettre en évidence ce constat, le laboratoire Picto Bastille a collaboré avec l’Ecole Nationale Supérieure Louis Lumière sous la conduite de Jean-Paul Gandolfo.
    Nous avons fabriqué des échantillons en 2012. Exposés dans différents environnements (extérieur, intérieur), ils qui ont fait l’objet de plusieurs séries de mesures pendant 4 ans.
    Les procédés comparés sont l’argentique chromogène, le jet d’encre pigmentaire, le jet d’encre Latex et le jet d’encre polymérisé aux UV.

    Les échantillons argentiques et pigmentaires ont été protégés par un pelliculage afin de pouvoir résister aux conditions climatiques extérieures, ce qui n’était pas nécessaire pour le Latex et l’UV.
    Le protocole suivi est pour la 1ère fois celui de la norme ISO 18930-2011 (vieillissement naturel).

    Le résultat montre qu’avec des conditions identiques d’exposition, le Latex et l’UV ont une permanence supérieure aux autres procédés.

    Les résultats partiels de cette étude ont été publiés dans la revue 2016 de l’ARSAG (Association pour la Recherche Scientifique sur les Arts Graphiques) Support/Tracé n°16: http://www.arsag.fr/pdf/support-trace-16.pdf
    Les impressions jet d’encre pour l’accrochage en extérieur : étude du comportement à la lumière dans les conditions du vieillissement naturel (norme ISO 18930-2011), Jean-Paul Gandolfo

    L’étude continue, et donnera lieu on l’espère à de nouvelles publications.

    Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePin on PinterestShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedIn

    Comments are closed.