•   53bis rue de la Roquette - 75011 Paris   |   1115 Broadway, Suite 1115 New York, NY 10010

PRESENTATION DU PRIX

Le festival des Promenades Photographiques de Vendôme sous la direction d’Odile Andrieu et sous la présidence de Guy Bourreau, est né de l’envie de donner à rêver au travers des travaux photographiques de la jeune génération et de ceux de photographes reconnus, parfois oubliés, à redécouvrir.
Pas de thématique pour la direction artistique, mais une constante : s’attacher à l’Être et l’Humain, à la découverte et au rapprochement des cultures.


Depuis 2005, ce sont plus de 250 photographes professionnels qui ont participé à la constitution des déambulations photographiques auxquelles le festival convie le public, chaque année, à partir de la mi-juin et ce pendant tout l’été, dans la jolie ville de Vendôme (Loir et Cher).


Dès la première heure du festival, le laboratoire Picto s’est engagé à être le partenaire et le complice du festival dans la réalisation des tirages photo et des impressions sur supports rigides et souples présentés sur les différents sites d’exposition dans la ville.

L’édition 2016

La 12ème édition des Promenades photographiques de Vendôme présente douze expositions sur le thème « Qui est photographe ? » :
Weegee, Philippe Rochot, Matthieu Ricard, Frèd Blanc, Louis Lafond & les élèves des Gobelins, Emergence, Atleier des photos et des mots, Thomas Sauvin, Yann Datessen, Cyril Abad & Eric Bouvet, Le Figaro Magazine, Madame Moustache.

Le Prix Mark Grosset a récompensé cette année Lim Haw Young, de l’école EFET – Enseignement Supérieur Privé Photographie Audiovisuel, Paris, France, dans la catégorie reportage et Laurent Gilson, de l’école de photographie et des techniques visuelles Agnès Varda, Bruxelles, Belgique, dans la catégorie plasticienne.

L'édition 2015

En 2015, ce sont 23 expositions qui ont illustré « La nuit, je rêve… », le fil rouge de cette 11ème édition, avec les travaux des photographes :


Brassaï, Evgen Bavcar, Alisa Resnik, Benoît Pelletier, Fred Jourda, François Fontaine, Julien Chapsal, Jean-François Spricigo, Richard Ballarian, Maroussia Podkosova, Lisa Boostani, Marc Ballô, Rodrigo Illescas, Zakaria Tronbati Poyato, l’Atelier PEM, les écoles internationales de photographie, Guillaume Flandre, Madame Moustache, Benjamin Deroche, Le Figaro magazine, Charles-Frédérick Ouellet, Bertrand Carrière, Israel Arino et la projection d’Antoine d’Agata.


Le Prix Mark Grosset, prix créé par le festival et qui récompense le talent de deux jeunes photographes issus des écoles internationales de photographie, a récompensé en 2015, dans la catégorie photographie plasticienne, Patric Marin, de l’IEFC de Barcelone, pour « La peau rugueuse de l’éléphant » et Jonas Wresch, de l’University of Applied Sciences and Arts de Hanovre, pour « Torbio » dans la catégorie Reportage.
Ceux-ci ont reçu une dotation et auront le plaisir de figurer au programme des expositions du festival l’année prochaine.


Vous pouvez vous rendre à Vendôme jusqu’au 20 septembre 2015 pour y découvrir l’ensemble des expositions.


Plus d'informations : www.promenadesphotographiques.com

L'édition 2014

Nous vous proposons un petit tour d’horizon en images de la 10ème édition du festival des Promenades Photographiques de Vendôme. Ces images ont été prises lors du week-end d’ouverture du festival les 20, 21 et 22 juin.
C’est l’occasion pour nous de revenir sur les moments partagés dans la bonne humeur et la simplicité, marque de fabrique des "Promenades".


Pique-nique, ballades ou conférences sont autant de moments privilégiés pour pouvoir rencontrer de manière informelle les auteurs et en savoir un peu plus sur leur travail.
Nous avons particulièrement apprécié la rencontre avec Nadia Benchallal, photo reporter au long cours, intarissable sur le sujet qui l’a occupée pendant de longues années (et qui l’occupe encore) : les femmes musulmanes dans le monde.
Notons que les "Promenades" sont l’occasion de montrer ce travail pour la première fois en France.


Nadia a sillonné un bon nombre de pays arabes notamment, dans les années 1990 et 2000 et a témoigné de la vie quotidienne de ses "soeurs" dans un monde en mutation.
Sa volonté, aujourd’hui, est d’élargir le champs d’exploration des divers modes de vie des femmes musulmanes dans les sociétés subsahariennes, d’Asie Centrale ou indonésienne, notamment, mais aussi de montrer ce que les révolutions récentes du Maghreb et d’Egypte ont commencé à changer pour la place des femmes dans ces sociétés de manière très contemporaine.


"Donner à voir ce qui est invisible", marquer le vrai rôle des femmes dans ces sociétés et mettre au jour leur dynamisme et la réalité de leur place dans la vie économique et politique, sont quelques lignes de recherche de la photographe. Celle-ci veut sortir l’image des femmes des clichés de « l’orientalisme » dans lequel elles sont souvent cantonnées ici.


"S’il ne reste qu’une seule chose de mon travail, je veux que ce soit celle-là. Ce sera mon héritage", nous a-t-elle confié.
Nous souhaitons donc bonne chance et bon travail à Nadia Benchallal pour la suite de son reportage. Et lui donnons rendez-vous dans quelques années !

Mirjam Appelhof est notre second "coup de cœur". Sa disponibilité et son authenticité ont fait de cette rencontre un moment très chaleureux. Le sujet qu’elle montre ici est pourtant marqué par les moments douloureux qu’elle a traversés. Sa sœur décédée il y a 25 ans et sa mère, marquée à vie par l’événement, sont les sujets de ses visions fantomatiques en noir & blanc, où la photographe se met en scène. Elle a longtemps cherché son mode d’expression, est passée par la danse notamment, dont on retrouve la dimension dans ses prises de vue. Elle y intègre le mouvement, "la photo fixe un moment, mais comme les moments sont toujours en mouvement, alors ma photo montre le mouvement !".


Cela ne fait que 4 ans qu’elle s’investit dans la photographie et poursuit ses recherches dans une certaine forme de joie et d’étonnement : "c ‘est la première fois que je ne ressens pas de résistance dans ce que je fais ! J’ai (enfin) trouvé mon truc !" affirme en souriant cette quadragénaire épanouie.
Elle va exposer en France et en Hollande, son pays d’origine, à l’automne et au début de l’année prochaine. Un travail à suivre assurément !


Cette année encore, Picto a accompagné avec plaisir le festival dans la réalisation de ses expositions.
Notre équipe, en proximité avec Odile Andrieu, directrice du festival, a suivi la réalisation des différentes impressions directes sur supports rigides (dibond blanc et PVC) et souples (bâche et dos bleu), ainsi que les nombreux tirages photo argentiques Lambda sur supports RC brillant ou satiné.
Vous pouvez vous rendre à Vendôme jusqu’au 21 septembre 2014 pour y découvrir l’ensemble des expositions.


Plus d'informations :


www.promenadesphotographiques.com
www.nadiabenchallal.com
http://www.mirjamappelhof.nl/

L'édition 2013

Comme nous vous l’annoncions dans la newsletter du mois de juin, Picto, partenaire de l’événement, a réalisé 23 des expositions sur les 27 présentes cette année au festival des Promenades Photographiques de Vendôme.
Pour l’occasion, Picto a proposé au Festival de commander l’ensemble des tirages et des impressions directes, ainsi que leurs finitions, sur Picto Online.


Pour accompagner le festival, un support technique ainsi qu’un accompagnement logistique et de suivi dédiés furent mis en place.
Les photographes, plus d’une soixantaine, ont confié leurs images à la directrice du festival, Odile Andrieu, qui, à l’aide de son équipe, a lancé jour après jour et ce pendant 2 mois, plus de 180 commandes en ligne, plus de 1000 tirages, 500m2 de surface imprimée sur papier argentique, jet d’encre pigmentaire, jet d’encre Latex et impression directe UV sur support rigide et souple.


Vous pouvez jusqu’au 15 septembre 2013 vous rendre à Vendôme pour découvrir à travers la ville l’ensemble de ces expositions.
Et nous vous invitons, dès à présent, à découvrir ce que pensent quelques photographes qui ont fait l’expérience de Picto Online à travers le festival.

Exposition “Dramagraphies”

"La plateforme en ligne est un bon compromis. J'utilisais déjà Picto Online.

Ca marche bien, je n'ai jamais eu de tirages abîmés ou de mauvaises surprises.
Dans le cadre du festival, j'ai fait l'expérience de l'impression sur PVC pour les tirages exposés en extérieur.
D' ordinaire, je commande du tirage Lambda RC brillant. Au départ, j'appréhendais un peu, je me demandais si j'allais retrouver le rendu de mes images étant donné que l'on fournit des fichiers à 150 dpi au lieu de 300dpi et que je n'avais jamais fait l'expérience de cette technique d'impression.
Mais à l'arrivée, lorsque j'ai vu les tests, j'ai trouvé cela pas mal du tout.

Je conseillerais vivement aux utilisateurs de réaliser des tests dans un premier temps, afin de se familiariser et de mesurer l'écart potentiel entre ce que l'on a à l'écran chez soi et ce qui sort au tirage. Une fois qu'on connaît cet écart de rendu, cela devient très facile, car la machine garde "normalement" le même réglage."

Type de fabrication : 11 impressions directes sur PVC 4mm (110x135cm) et (100x110cm).

http://michellagarde.com

Exposition “Froid noir”

"Cela faisait très longtemps que je n'avais pas vu mes images tirées sur papier. Aujourd'hui, beaucoup de nos images restent des fichiers et j'ai eu un vrai plaisir à retrouver l'objet.

J'ai été agréablement surpris de retrouver cette autre dimension quand j'ai reçu le 1er test.
Au départ, bien sûr, il y a de l'appréhension, on a peur de ne pas retrouver l'image qu'on connaît et j'étais un peu dubitatif sur le dispositif mis en place, car je ne suis pas sur Paris.
La possibilité d'avoir pu échanger avec un interlocuteur m'a rassuré. J'ai été soulagé par la possibilité de pouvoir réaliser un test et qu'il y ait la possibilité d'un dialogue."

Type de fabrication : 71 tirages photo Fine Art-pigmentaire HP sur Baryté Hahnemühle 315g (50x50cm) - (30x30cm) - (20x20cm).

http://www.ericfranceschi.com

Exposition “Les gens d’ici… Portraits des familles du Loir-et-Cher”
Travail de collaboration avec Peter Knapp.

“Je connais la plateforme depuis 2 ans et je la pratique régulièrement. Je pense que le choix des supports est très étendu et très intéressant.
Lorsque j’ai travaillé pour Vendôme, je n’ai eu aucune crainte particulière pour les impressions, je savais que cela allait bien sortir.

Il y a une souplesse d’utilisation du site qui permet de s’adapter à son propre rythme de travail, en enregistrant sa commande en cours et en la reprenant plus tard.”

Type de fabrication : 15 impressions directes jet d’encre UV Arizona sur dibond blanc 3mm (50x75cm) et 4 impressions directes sur PVC 3mm (200x300cm).

http://cargocollective.com/josselinrocher

Exposition “The divided Line", série d’images et installations vidéo et sonores avec le groupe Oiseaux-Tempête.

“Il est important que les utilisateurs suivent bien toutes les indications qui sont données dans le site lui-même, pour pouvoir être précis dans le rendu de tirage. Il est bon de passer par des tests pour pouvoir être certain du support choisi. Si tout est suivi, les résultats obtenus sont bons.

La plateforme est un outil qui permet de gagner du temps sur son travail. C’est très intéressant de ce point de vue là.
Comparativement à d’autres systèmes online, la différence de Picto, c’est le facteur humain.
Il y a des gens derrière la plateforme qui sont toujours à l’écoute lorsqu’il y a un problème et qui ont un vrai souci du travail bien fait. Même sur la plateforme online, il est important d’avoir la possibilité d’avoir un interlocuteur, quand on est un artiste, au milieu de plein d’autres artistes. Ce que j’ai trouvé chez Picto.”

Type de fabrication : Tirages photo argentiques noir & blanc Lambda sur papier baryté (24x30cm).

http://www.stephane-c.net

Retoucheur, technicien post production pour les promenades photographiques de Vendôme, assistant numérique pour Gabor Szilasi.

“"Une fois qu'on a compris l'ergonomie de la plateforme, le service est globalement très satisfaisant, je suis également épaté par les prix qui sont hyper compétitifs.
Mon conseil d'utilisateur est de ne pas hésiter à réaliser quelques tests, la perception visuelle est intimement dépendante des supports, des procédés, de l'environnement et est très personnelle à chacun d'entre nous.

La plateforme offre beaucoup de liberté dans son travail, je peux commander d'où je veux et elle offre une grande variété de supports. C'est un service et un outil qui avec l'expérience offre énormément d'avantages."

Type de fabrication : 48 tirages photo argentiques noir & blanc Lambda sur papier baryté (57x193cm ; 49x110cm ; 50x70cm ; 40x50cm)
11 tirages photo argentiques noir & blanc Lambda sur papier RC satiné (105x300cm ; 70x100cm ; 50x70cm ; 40x50cm)

Exposition “Gods & Beasts"

"Mon expérience du service online, dans le cadre du festival de Vendôme a été pour le moins étonnante, car j'avais un apriori plutôt négatif sur les services online, surtout pour réaliser des tirages d'expo. En effet, un tirage d'exposition, c'est une vitrine énorme sur son travail, et les tirages se doivent d'être parfaits. Via un service online, comment le contrôler ? Heureusement, j'ai soumis mes inquiétudes à Picto qui a su me rassurer et me guider en me proposant de faire des tests pour éviter toute mauvaise surprise. Au final, ce fut une très bonne expérience !

(...) Je ne pense rien de mal du online, au contraire j'ai bien conscience que ce sont les mêmes procédés qui sont mis en œuvre derrière. Si j'avais une remarque à faire, ce serait au niveau des tirages de tests, qui à mon sens sont indispensables, du moins pour contrôler (...) Les tirages ont été véritablement à la hauteur de mes attentes ! Rien à dire mise à part que j'ai rarement vu des tirages de cette taille (100x150 cm) avec une aussi bonne définition, tant dans la netteté que dans la colorimétrie. Non vraiment, rien à redire.”

Type de fabrication : 5 tirages photo argentiques couleur Lambda sur papier RC satiné, collage direct sur ALU 1mm (100x150cm).
15 tirages photo argentiques couleur Lambda sur papier RC satiné, collage direct sur ALU 1mm (30x45cm).

http://www.remichapeaublanc.com

Contactez-nous !

Photographes, pour vos tirages photo, vos expositions, vos événements...
Annonceurs, pour vos retouches, vos plans-média, vos communications grand format,
pour la gestion de vos photos, de vos données...
N'hésitez pas à nous contacter !

Remplissez le formulaire ou venez directement nous rencontrer.

  • Adresse : 53bis rue de la Roquette, 75011 Paris

  • Téléphone : 01 53 36 21 21

Nom (obligatoire)

Email (obligatoire)

Objet (obligatoire)

Message (obligatoire)

captcha