•   53bis rue de la Roquette - 75011 Paris   |   1115 Broadway, Suite 1115 New York, NY 10010
  • Marc Lathuillière expose « Fabrique nationale »

    Marc Lathuillière expose « Fabrique nationale »

    Du 11 octobre au 28 janvier

    Marc Lathuillière expose "Fabrique nationale"

    À l’origine tourné vers l’écriture, et reporter sur des terrains étrangers, Marc Lathuillière a entamé en 2004 un parcours d’artiste essentiellement appuyé sur la photographie. Influencé par sa formation en Sciences politiques, et par une approche anthropologique du réel, son principal projet, « Musée national », est un vaste inventaire critique de la France et des Français. En treize ans, il a photographié plus de mille personnes à travers trente cinq départements, dont un grand nombre dans le Puy-de-Dôme. Cette entreprise prend la forme d’une série de portraits contextuels dans lesquels les sujets, de l’artisan aux élites, portent tous un même masque. Le dispositif instaure un regard déstabilisant sur le lien des Français à leurs patrimoines et sur la construction de leur mémoire collective. En le figeant, le masque met en effet en doute tout le hors visage de la représentation : costume, mobilier, architecture, paysage, geste professionnel ou domestique. Il manifeste ainsi le mouvement de muséification à l’œuvre dans la société française, tout autant que le rôle de l’image dans le repli identitaire que ce processus induit.

    C’est cette fabrique d’une identité ancrée dans un passé fantasmé qu’explore « Fabrique nationale ». Pour ce dispositif, Marc Lathuillière enrichit sa série d’un nouveau volet, portraits masqués consacrés aux métiers de l’industrie. Ce nouveau corpus a été produit début 2016 à Moly Sabata, Fondation Albert Gleizes,
    Grâce à une invitation du Creux de l’enfer – Centre d’art contemporain, permettant des prises de vue dans les bassins hautement industrialisés de la région Auvergne Rhône-Alpes : Thiers, Lyon, Vienne, Annonay, vallée du Rhône et du Gier. Ces portraits d’ouvriers, parfois de cadres et de dirigeants, ont été pris dans quinze entreprises de secteurs très variés : porcelaine (Revol), coutellerie (Deglon), cannes (Fayet), textile (Tiba, Teviloj), métallurgie (CMS), chimie (Trédi)…

    Alors qu’un cinquième des emplois en France sont encore ouvriers, ces métiers ont largement perdu de leur visibilité, tout comme les femmes et les hommes qui les exercent. Les débats actuels liés à la désindustrialisation indiquent d’ailleurs que la perception de l’industrie bascule désormais du côté du patrimoine. À travers ses portraits, et l’exposition « Fabrique nationale », Marc Lathuillière place la notion de travail au cœur de nos questionnements sur le rapport racines/devenir : travail de la mémoire, souffrance dans l’accouchement d’une identité, qu’elle soit individuelle ou collective, mais aussi travail comme valeur et projection, et enfin peur de sa dévalorisation et de sa perte. À cette fin, l’artiste joue de différentes formes d’accrochage pour interpréter le site du Creux de l’enfer, usine de coutellerie reconvertie en centre d’art, comme un ancien temple de la croyance au progrès industriel.

    Tirage Expo PICTO
    Type de fabrication : tirage argentique Lambda, contrecollage sur alu

    Le laboratoire Picto aide les photographes professionnels pour la réalisation de leurs expositions, des tirages à l’accrochage, en passant par les finitions et l’encadrement.

    Du 11 octobre au 28 janvier
    Le Creux de l’enfer – centre d’art contemporain
    85 avenue Joseph Claussat
    Vallée des Usines
    63300 THIERS

    En savoir plus :
    www.creuxdelenfer.net
    www.lathuilliere.com

    Découvrez d’autres expos photo produites par Picto :
    La Labor Gallery présente le photographe Hector Zamora à la FIAC
    Exposition Sciences, art et société « Climate & culture change communities ! »

    Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePin on PinterestShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedIn

    Comments are closed.