•   53bis rue de la Roquette - 75011 Paris   |   1115 Broadway, Suite 1115 New York, NY 10010
  • « L’anthropologue et le photographe », un dialogue entre Marc Augé et Marc Lathuillière

    « L’anthropologue et le photographe », un dialogue entre Marc Augé et Marc Lathuillière

    Du 25 mai au 13 août 2017

    © Marc Lathuillière

    © Marc Lathuillière

    Invité par les Ateliers de l’Image / Centre photographique de Marseille à une présentation extensive de son travail à La Friche la Belle de Mai, pour le Printemps de l’art contemporain, Marc Lathuillière a souhaité donner à son exposition la forme d’un dialogue texte-image avec Marc Augé. L’anthropologue, internationalement reconnu pour ses analyses prémonitoires sur la mondialisation, l’a fortement inspiré tout au long de son parcours artistique. Sur cette planète globalisée par le règne des images, l’autre, l’étranger, n’est plus le même. Comment alors le comprendre et le représenter ? Et comment cela modifie-t-il notre identité ? Au cœur de la pensée de Marc Augé, ces questions occupent également une place centrale dans l’œuvre de Marc Lathuillière.

    Orchestrée par les interventions écrites et filmées de l’anthropologue, l’exposition se construit sur un face à face entre « Musée national », série du photographe sur la France, et les mises en scène, portraits et performances qu’il a réalisés avec des villageois lissous de Thaïlande.

    L’exposition, Une rencontre sur l’identité

    Pour Marc Augé, notre ère de surmodernité se caractérise par un « rétrécissement de la planète » et une « mise en spectacle » médiatique qui remplace nos anciens lieux de vie par des « non-lieux » génériques, aéroports, hypermarchés ou camps de réfugiés. Dans ce contexte, que deviennent le rapport à l’autre étranger, et le rapport à soi-même, à l’identité ?

    Ces questions posées par l’anthropologue, le photographe Marc Lathuillière les a faites siennes depuis le début de son parcours. Elles structurent cette exposition qui fait dialoguer « Musée national », tableau encyclopédique d’une France enracinée dans ses lieux de mémoire, avec les deux séries photographiques – « The Fluorescent People » et « Studio Tang Daw » – réalisées dans un village de Thaïlande, métonymiques des changements du monde et de la relation à l’ «autre ». Un face à face orchestré par les interventions textuelles et vidéo de Marc Augé.

    Cette exposition est le fruit d’une rencontre. « Chacune de mes séries – écrit Marc Lathuillière à Marc Augé – est un écho à l’une des étapes de votre approche anthropologique. Votre écoute des mutations profondes du monde contemporain prend une valeur accrue et prémonitoire du fait des crises que nous vivons. » Dès les années 1990, Marc Augé alertait sur ce que l’Occident vit comme une crise d’identité, mais qui est bien au contraire une crise d’altérité : une incapacité à penser l’étranger. Le propos commun de l’exposition est l’exploration de ce mécanisme de construction identité/altérité par l’image. Il se traduit par une mise en regard d’étrangers photographiés comme nos contemporains et de Français saisis dans leur rôle autochtone.

    Un tel dialogue, nécessaire à notre époque, passe par un questionnement des modes de représentation en usage dans la photographie documentaire. Marc Augé et Marc Lathuillière partagent en effet un même regard critique sur la « mise en spectacle du monde » diffusée par les médias. Dans ses séries, réinterprétations ctionnelles du reportage de voyage, le photographe détourne ainsi l’approche documentaire pour déjouer les stéréotypes, tant politiques qu’identitaires, qui formatent la représentation des sociétés contemporaines. Une démarche qui s’appuie sur la mission que Marc Augé assigne à l’anthropologue : observer dans les sociétés non ce qui disparaît mais ce qui se transforme. « L’humanité n’est pas en ruines, écrit-il, elle est en chantier ».

    Tirage Expo PICTO
    Type de fabrication : tirage argentique sur lambda, contrecollage sur alu, impression jet d’encre pigmentaire, contrecollage sur dibond

    Le laboratoire Picto aide les photographes professionnels pour la réalisation de leurs expositions, des tirages à l’accrochage, en passant par les finitions et l’encadrement.

    Du 25 mai au 13 août 2017
    Lieu : La Friche Belle de Mai
    41 Rue Jobin
    13003 Marseille

    En savoir plus :
    www.lathuilliere.com
    www.lafriche.org

    Découvrir d’autres expos photo produites par Picto :
    100e édition de la Coupe de France de football : exposition photo inédite à l’Hôtel de Ville de Paris
    Le Centre des monuments nationaux présente l’exposition « Vanités – Rites funéraires en pays Toraja », Photographies de Jean-Christophe Ballot

    Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePin on PinterestShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedIn

    Comments are closed.