•   53bis rue de la Roquette - 75011 Paris   |   1115 Broadway, Suite 1115 New York, NY 10010
  • En 2017 The Eyes change de formule

    En 2017 The Eyes change de formule

    Une évolution qui vise à confirmer The Eyes comme la revue de qualité, esthétique et approfondie de la photographie.

    En 2017 The Eyes change de formule

    The Eyes s’engage dans une approche éditoriale plus originale avec la forme d’un objet unique, pour devenir un rendez-vous annuel de la photographie documentaire et artistique.
    The Eyes devient une revue-livre de 210 pages, avec un tirage photo offert dans chaque exemplaire et deux versions française et anglaise distinctes. Il s’agit de percevoir la publication comme un objet à collectionner.
    Une thématique centrale est développée chaque année avec un commissaire invité. Pour The Eyes N°8 désormais disponible en librairies, il s’agit de Michel Poivert, autour du thème des « Nouveaux récits photographiques ».

    Extrait de l’éditorial de The Eyes N°8

    « La liberté, la curiosité, le changement sont au coeur du projet de The Eyes. Depuis ses débuts, il n’a cessé d’évoluer au fil des idées, des envies et des intuitions de l’équipe.
    Nous avons choisi de ne pas nous imposer de contraintes marketing. Nos partenaires nous ont suivi dans cette démarche et nous les en remercions. C’est un pari risqué mais un engagement que nous partageons avec nos lecteurs.
    Quelques grandes constantes nous animent : défendre une photographie d’auteur exigeante, la considérer comme un outil pour penser le monde, la décloisonner en allant à la rencontre de personnalités oeuvrant dans d’autres champs – réalisateurs, plasticiens, écrivains et chercheurs… –, intégrer le livre comme l’un des meilleurs vecteurs de sa diffusion.
    Ces ambitions demeurent. Elles s’expriment aujourd’hui sous une forme nouvelle.
    Par une maquette revisitée par Pete Jeffs, dans le souci de donner plus d’espace à l’image, sans renoncer aux textes longs qui restent notre marque de fabrique, et par le choix de thématiques transversales.
    Lorsqu’avant même sa publication en Espagne fin 2016, nous avons découvert le livre de Carlos Spottorno et Guillermo Abril, La Grieta – qui utilise les codes de la photographie, du roman graphique et du journalisme pour évoquer les frontières de l’Europe et la crise des migrants – nous avons été électrisés. Cet OVNI éditorial, désormais publié en quatre langues, nous a poussé à nous pencher, avec la complicité de l’historien de la photographie
    Michel Poivert, sur une notion presque aussi ancienne que la photographie elle-même : le récit photographique. C’est l’objet des Portfolios de cette édition.
    Une réflexion qui s’étend aux pages Bibliomania, avec des sujets sur des livres marquants comme la série d’ouvrages de Dominique Darbois, Les Enfants du monde ou Raised by Wolves de Jim Goldberg, des critiques de livres et une conversation avec Sophie Calle.
    Nous continuons dans la section Forum de nous intéresser à l’agora photographique, en rendant compte d’expositions, de foires ou de prix. Dans un monde ouvert où les va-et-vient se multiplient, nous avons choisi d’intégrer une série de portraits de personnalités marquantes du temps présent, telles Florian Ebner récemment nommé à la tête du Cabinet de photographie du Centre Georges Pompidou, le commissaire indépendant Tristan Lund ou encore le collectionneur Marin Karmitz.
    The Eyes, une revue de photographie annuelle à collectionner, où l’esthétique et les idées se complètent : c’est ce que nous souhaitons vous offrir autour de ces nouvelles ambitions. »

    Pour découvrir la nouvelle formule de The Eyes : www.theeyes.eu

    Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePin on PinterestShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedIn

    Comments are closed.