•   53bis rue de la Roquette - 75011 Paris   |   1115 Broadway, Suite 1115 New York, NY 10010
  • Amandine Casadamont et Claire Olivès exposent « Retour possible »

    Amandine Casadamont et Claire Olivès exposent « Retour possible »

    Les 15-16-17 juin 2017

    Retour possible

    Depuis 2015 la documentariste et artiste Amandine Casadamont travaille autour de la radioactivité et du mal invisible. Chaque année elle se rend à Fukushima, en zone de stockage de déchets radioactifs, et en zone contaminée habitée et non habitée.

    « Retour possible » s’intéresse aux nouvelles zones habitables et au retour de sa population. En 2016, elle se rend sur place pour faire un état des lieux et constate une radioactivité toujours présente. Ces zones sont aujourd’hui de nouveau ouvertes et le gouvernement japonais a appelé ses habitants à y retourner malgré un taux de radioactivité supérieur à 1 mSv par an. En effet le taux de radioactivité légal a été revu à 20 mSv par les autorités japonaises.

    En 2017 quel est le visage de ces villes ? Qui les habitent ? Comment appréhende t-on son quotidien sous l’ère radioactive ?

    De ces voyages Amandine Casadamont a réalisé un travail multimédia (son – photos – vidéo) sous le nom de « Retour possible ».

    Claire Olivès est quant à elle designer et artiste multimédia. En 2011, au moment de la catastrophe, elle travaille pour le journal Libération et réalise toute une série d’infographies sur l’événement.

    En s’interrogeant sur ce « Retour possibe » Claire Olivès propose de décliner une de ses créations : le daybed. Un objet simple, utile et « positif » destiné à accueillir les déplacés, dans cet univers chaotique.

    Le daybed est un lit de repos, un banc, tout terrain, en bois et sangles. Un objet accueillant, une zone de confort à 30 cm du sol. En parallèle, elle réalise une série de vidéos : les mini-motions, courtes animations sous forme de balades graphiques dans l’univers de la catastrophe.

    « Retour possible » est un projet multimédia qui s’inscrit dans la mouvance de l’Art documentary. Une signalétique sensible articulée par le travail de deux artistes.

    Amandine Casadamont et Claire Olivès ont décidé d’associer leurs sensibilités pour apporter une réflexion autour de la situation des habitants de Fukushima, du nucléaire et comment vivre sous une ère radioactive.

    Tirage Expo PICTO
    Type de fabrication : impression jet d’encre sur papier baryta Hahnemühle

    Le laboratoire Picto aide les photographes professionnels pour la réalisation de leurs expositions, des tirages à l’accrochage, en passant par les finitions et l’encadrement.

    Les 15-16-17 juin 2017
    Lieu : Espace Oppidum
    30 rue de Picardie
    75003 Paris

    En savoir plus : www.espace-oppidum.com

    Découvrir d’autres expos photo produites par Picto :
    Raymond Depardon présente sa « Correspondance New-Yorkaise 2017 » au French Institute Alliance Française
    Le Studio 57 accueille « Neon Nights» de Peggy Mella

    Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePin on PinterestShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedIn

    Comments are closed.