•   53bis rue de la Roquette - 75011 Paris   |   1115 Broadway, Suite 1115 New York, NY 10010
  • Didier Barras expose Corpuscules à la Galerie Oberkampf

    Didier Barras expose Corpuscules à la Galerie Oberkampf

    Du 23 au 30 septembre 2016

    Corpuscules

    © Didier Barras

    Corpuscules (latin corpusculum, atome)

    La dualité photographe-modèle-motif est un principe proche de celui bien connu en physique ou en biologie.
    En physique, la dualité onde-corpuscule est un principe selon lequel tous les objets physiques peuvent présenter des propriétés d’ondes ou de corpuscules.
    Ce concept fait partie des fondements de la mécanique quantique. L’exemple le plus connu est sûrement celui de la lumière, qui présente deux aspects complémentaires selon la façon dont on l’étudie : la lumière est à la fois un phénomène ondulatoire, d’où le concept de longueur d’onde, et un phénomène corpusculaire, comme en témoignent les photons.
    En biologie, un corpuscule est mécanorécepteur (organe sensoriel) encapsulé du tissu sous-cutané humain, particulièrement sensible au toucher léger. Il semblerait que ce récepteur joue un rôle dans le plaisir.
    Ici, entre plaisir du voir et sensation partagée par le prisme de la lumière. Ce n’est qu’un point de vue particulier et propre à celui qui porte le regard : le photographe.
    Des épreuves de vie comme les traces d’un plaisir, d’un courant ondulatoire et d’une découverte.

    « Comme l’un des grands problèmes de la physique quantique est de donner des images pour exister, à l’identique, l’être humain a besoin d’images pour réfléchir, ressentir, comprendre et pour retenir ».

    Didier Barras est né en 1965. Il vit et travaille à Paris. Plasticien de formation, il a suivi ses études à l’université Paris I – Panthéon Sorbonne – Faculté Saint Charles en Arts Plastiques et Esthétique.
    Il a eu pour directeurs de ses études : Paul Armand Gette, Bernard Rancillac, Geneviéve Clancy, entre autres. Etudiant, il rencontre notamment Michel Journiac (fondateur de l’Art Corporel en France), Jacques Miège et Jean Luc Moulène avec lesquels, il participe à la naissance du groupe associatif de réflexion A.R.I.C. (Acte de Recherche sur l’Image du Corps). Il y est secrétaire et artiste participant. Ce collectif organisera colloques et expositions autour d’une problématique commune : le corps et sa représentation. Il est, pendant de nombreuses années, un assistant et ami de Michel Journiac qui lui permettra de rencontrer et croiser Pierre Restany, François Pluchard, Orlan, Jean et Jacques Donguy ainsi que Jean-Luc Monterosso.
    Il a participé à différentes expositions et événements : le mois de la photo, le 13ème Art, l’usine éphémère, la galerie J&J Donguy.
    Il a également été chef monteur et assistant réalisateur pendant des années dans l’événementiel.
    Il poursuit cependant son travail et ses différents projets avec toujours cette même interrogation autour de la représentation du corps. Interrogeant le corps social, le corps sexué, le corps politique, le corps esthétique, le corps dans son espace naturel, sa cité et sa carnation.

    Tirage Expo PICTO
    Type de fabrication : tirage jet d’encre sur papier fine papier harman et impression type diasec avec collage sur dibond

    Du 23 au 30 septembre 2016
    Galerie Oberkampf
    103 Rue Saint-Maur
    75011 Paris

    Le laboratoire Picto aide les photographes professionnels pour la réalisation de leurs expositions, des tirages à l’accrochage, en passant par les finitions et l’encadrement.

    En savoir plus : www.didierbarras.com

    Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePin on PinterestShare on TumblrShare on Google+Share on LinkedIn

    Comments are closed.